châteaux-forts.org : inventaire exclusif des châteaux forts, manoirs, maisons fortes, églises fortifiées, mottes, enceintes urbaines, fortifications, du moyen âge, du Xe au XVe siècle

Glossaires Architecturaux

2 228 views Nicolas Prudhomme 20 décembre 2013 0

Glossaire Latin-Français médiéval


Le glossaire est enrichi au fil des lectures. Il est dressé à partir des expressions effectivement employées dans les textes descriptifs médiévaux.

Lettre A
contenu

Achia : (Dauphiné) hache, arme de cavalier au XIVe siècle

Actare, aptare : (Dauphiné) réparer

A(c)tiem : (Dauphiné) faîte d’un mur ou d’un toit ?

Ac(c)ua, ancora, ac(h)oa : (Dauphiné) massif de maçonnerie, contrefort, arcade

Accoustrer, acuchar : (Dauphiné) réparer, remettre en état, entasser, accumuler

Aguilhe : (Dauphiné) clou, poinçon

Albarasteria, arbarestia : (Dauphiné) arbalétrier, pièce de charpente

Albaristeria : (Dauphiné) arbalétrière

Alberjon : (Dauphiné) haubergeon, haubert

Albrerius : (Dauphiné) arbrier d’une arbalète

Alloria (« alloir »), allour, allorium : chemin de ronde, corridor, allée

Ambulatorium : (Dauphiné) chemin de ronde

Ampara : (Dauphiné) : construction fortifiée de bois, ressemblant à une bretèche

Amparare, imparare : (Dauphiné) planchéier, revêtir les chafauds avec des claies

Antemurale : (Dauphiné) rempart extérieur, bastion

Antepectus : (Dauphiné) parapet généralement dressé devant un merlon

Anulus : (Dauphiné) anneau

Ap(p)ens : (Dauphiné) appentis, rampant d’un toit

Arbalista : (Dauphiné) arbalète

Archeria : archère, meurtrière

Archus : (Dauphiné) : arcade maçonnée

Arcubus : (Dauphiné) archer

Arcubius : (Dauphiné) guetteur

Arcus : (Dauphiné) arc

Arena : (Dauphiné) sable, gravats

Armata : (Dauphiné) armure

Armatria : (Dauphiné) armes

Ar(r)esta, areyta : (Dauphiné) arêtier, piédroit d’une porte, élément de couverture couvrant un angle saillant ou l’angle extérieur d’un mur

Asetum : (Dauphiné) composant du mortier, mastic

At(t)tracus, atrach : (Dauphiné) : fournitures, ensemble de matériaux employés dans une construction (sable, mortier, bois, pierre, chaux)

Auber : (Dauphiné) aubert

Aula : salle, salle d’apparat

Avant Piez (« avant pied »), avant pyez, avanpies (Dauphiné) : hourd, mâchicoulis

Aysalerium : (Dauphiné) escalier


Lettre B
contenu

Bachex : (Savoie) abreuvoir

Baeta (« bayette ») : échauguette, bretèche

Balestria, balisteria : arbalétrière, meurtrière

Bastida (« bâtie ») : enceinte en bois ou en pierre, de plan quadrangulaire, par généralisation  château

Beiateria (« bayette ») : échauguette, bretèche

Boidons : (Savoie)porcherie

Bornaulx : (Savoie) tuyaux en bois pour l’adduction d’eau

Braes (« braies ») : palissades ou murs délimitant la lice entourant le château

Lettre C
contenu

Cadrus, quadrus : angle d’une construction

Camera : chambre, pièce

Capella : chapelle

Carcer : prison

Carrus, quarus, quarroz : pierre de taille, moellons

Castellania : châtellenie

Celerius (« cetour ») : cellier

Chaffalus, chafalius (« chaffal ») : tour en bois

Chaminata, chiminata, chamineya, chiminal : cheminée

Charmuratum (« charmur ») : mur de soutènement, mur de défense avancée, digue

Circolus : siège de bois percé des latrines

Citerna, cisterna, scisterna : citerne qui recueille les eaux de pluie

Clavatura : ensemble des serrures d’une porte

Clavus : clou

Colulpna : colonne, pilier, montant, piedroit

Coquina, quoquina : cuisine

Crota : cave, pièce voûtée

Curtilis : jardin clos de mur

Curtina, cultina : courtine

Curtine : (Savoie) cour


Lettres D, E & F
contenu

Donjonus : donjon, ensemble de bâtiments majeurs d’un château formé par le logis seigneurial et la tour maîtresse, espace seigneurial réservé

Eugiva : contreforts

Eschiffa (« échife » : échauguette, bretèche, tourelle souvent en bois

Falsa turris (« fausse-tour ») : tour ouverte à la gorg

Fenestra ad celum : baie voûtée

Foreysia : hourd

Fornellus : fourneau, poêle

Fortalicium : maison fortifiée, maison forte, château

Fosses : (Savoie) fossés

Fosserta (« fossorée ») : mesure de surface pour les emblavures

 


Lettres G, H & L
contenu

Garda roba, garda robaz : garde robe, pièce dédiée à la conservation des vêtements

Garita : guérite

Garitare, garidare : garnier

Glaciamemtum : munis d’un glacis, d’un talut

Glaciare : taluter, munir d’un glacis

Gradus : escalier

Granerius : grenier

Greya, gyp : plâtre

Hostium : porte

Latrina : latrines

Logia : loge, galerie, logis en bois

 


Lettre M
contenu

Magna turris, magna turis : tour maîtresse

Maison basse, maison haute, maison carrée, maison murée : (Savoie) maison forte

Mandamentum (« mandement ») : circonscription administrative dépendant d’un château, synonyme de castellania

Manerius : manoir, maison forte

Mantellus : mur bouclier

Maresscalcia, mareschalcia (« marechalie » : étable, atelier de maréchal ferrant

Mareschum : marais

Massicare : taluter

Massicium : talus

Massicus : massif

Mergulare, margulare, merulare : créneler

Merleta, merulum : merlon

Molard : (Savoie) motte naturelle, surélévation

Molarius, mollarius (« môle ») : tertre artificiel ou naturel

Murallia : muraille

 


Lettres O, P & R
contenu

O : baie circulaire

Palinus : palissade

Palis, spallis : pieux

Pèle : (Savoie) poêle

Planecia : plaine, plate forme

Pollier : (Savoie) trielle

Porta coleyta, porta colayta : herse

Portalia : portail

Postis : planche

Poype : (Savoie) motte

Poypia (« poype ») : motte; tertre naturel ou artificiel

Proprietates : réserve seigneuriale

Propugnacula, propignacula, propunacula : défense extérieure, crénelage, bretèche

Puteus : puits

Raterium (« ratier ») : prison, cave

Receptus (« recept », « ressat ») : basse cour fortifiée servant de refuge aux populations


Lettre S, T
contenu

Saxus : rocher

Scinduli : tuiles de bois, tavaillons

Sedes : coussièges

Solerium : plancher, niveau

Soturnum, siternum (« cetour ») : cellier, cave

Stabulus, stabularia : étable, écurie

Stagnus, stangnus : étang

Tavaillons : (Savoie) tuiles ou essentes de bois

Terralliare : entouré de terreaux ou de talus

Terraulx : (Savoie) terrassements défensifs

Tines : (Savoie) Tonneaux

Torcularium : pressoir

Tornella, tornela : tourelle

Trabs : poutre

Traveson : poutraison


Lettre V
contenu

Vintenum : enceinte

Viorbe : (Savoie) tourelle d’escalier à vis

Verrorira : vitre

Vouta, vota, volta, voyta : voûte



Glossaires Etrangers


Glossaire Islandais
contenu

Virki. Le mot virki semble être un équivalent de l’allemand « burg » et dériverait de la racine franque werki, qui désignait le travail de fortification, le terrassement, l’enceinte. Finnur Jonnsson le traduit par « pouvoir », « rempart », « fortification », et l’associe étymologiquement à la notion d’enceinte. Dans le dictionnaire de Gudmundur Andresson de 1683, virki serait le synonyme du latin « castrum, munitio, munitum vallo septum » et de l’anglais « castle », « fortification », « battlement/surrounding wall ». Le dictionnaire islandais d’archéologie décrit le virki comme une structure à finalité défensive, en terre « turfwirki » ou en pierre « grjótvirki« , en liaison avec des exploitations agricoles. Leurs usages étaient d’une part défensive et d’autre part symbolique.

Virki a husum : maison forte, enceinte autour d’une maison.

Virki um bæ : ferme forte, enceinte autour d’une ferme.

Vigi. Ce mot est souvent utilisé comme synonyme de Virki, mais correspond étymologiquement au mot retranchement. Il s’agit d’un terme générique pour désigner une fortification. La traduction latine proposée dans le dictionnaire d’islandais-latin est castellum, à savoir le site défensif.

Kastali. Le mot est conforme à la traduction latine dont il dérive, à savoir le chateau-fort, « burg » en allemand ou « castle » en anglais. Il s’agit d’une fortification principale, de bois, de terre et de pierre. Ce mot désigne également le « château de bois » d’un bateau.

Jarðborg. Ce mot n’apparaît que très rarement dans les textes, qui pourrait correspondre à une forteresse de taille importante, faite de bois et de terre « earthwork » en anglais. Le mot peut également désigner une motte ou des fortifications de terre.

Au même titre que les descriptions du bas moyen-âge mélangent les termes castellum et castrum, il est courant de voir un usage interchangeable des mots vígi et virki. Virki pourrait plus précisément désigner un fortification ayant la fonction d’habitat, alors que kastali pourrait correspondre à une structure uniquement défensive, située hors habitat. Il est donc probable qu’un virki corresponde à une domus fortis, une maison forte, et un kastali à un fort ou château-fort. Le terme vigi pourrait correspondre au latin locus fortis, c’est à dire une place forte. Le terme peut rester interchangeable avec celui de virki. jarðborg correspond à un ensemble d’ouvrages en terre comparable à une motte, « motta« , en latin.


 

 

Laissez un commentaire »

Inventaire technique des châteaux-forts et fortifications du Xe au XVe siècle : manoirs, maisons fortes, enceintes urbaines, églises fortifiées, mottes, châteaux-forts - Analyse du Bâti et synthèse castellologique